Présentation

Durant dix jours, une centaine d’invités venus de toute l’Europe vous donnent rendez-vous à Arras pour vous présenter leurs tous nouveaux films, mais aussi des grands classiques du cinéma.

Au programme: une sélection de 40 inédits et avant-premières en présence des équipes, la compétition qui réunit neuf longs-métrages européens projetés pour la première fois en France, des hommages à des grands noms du cinéma et deux rétrospectives thématiques (Italianamerican, la Grande guerre à l’écran). Animations conviviales, festives et artistiques participent au succès du festival (près de 35 000 spectateurs en 2014) qui se veut aussi une fête de l’image pour toute la famille avec un programme spécifique pour les enfants.

La compétition réunit une dizaine de longs-métrages européens inédits en France. Ces films concourent pour plusieurs prix dont le très convoité Atlas d'or, décerné par un jury composé de personnalités du cinéma français et européen.

Les professionnels ont aussi leurs rendez-vous dans le cadre du festival : Assises de la culture/ rencontres professionnelles du Conseil Général du Pas de Calais, Rencontres du Nord-Pas de Calais et ArrasDays.

www.arrasfilmfestival.com

Jury

Marie Sauvion

Présidente du jury

Axel Cadieux

Baptiste Etchegaray

Marc Godin

Prix

Le Prix de la Critique a été décerné à :

TAKE IT OR LEAVE IT (Vota voi jata)
de Liina Trichkine-Vanhatalo
Estonie
Durée : 102'
Production : Ivo Felt

Après avoir découvert de manière inattendue qu’il était le père d’une petite fille, Erik, 30 ans, s’aperçoit que son ex-petite amie Moonika refuse d’assumer son rôle de mère et que s’il ne prend pas en charge le bébé, celui-ci sera déclaré abandonné et confié à l’adoption.

3764022.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Quelques mots de Axel Cadieux, membre du jury SFCC :

«  On connaissait la grande roue, les friteries, le chocolat, la place des Héros et la majestuosité du beffroi : nous avons découvert le festival. Un événement à l’image d’Arras et de ses habitants, à savoir accueillant, extraordinairement chaleureux, généreux et curieux. Exigeant, aussi, lorsqu’il s’agit d’en venir au cinéma : les neufs films de la compétition européenne se sont avérés surprenants, complémentaires, souvent en prise avec leur époque et les enjeux qu’elle soulève.

Cinq longs-métrages ont été débattus en public par le jury, lors d'une discussion que nous avons souhaitée vivante, fructueuse, riche en idées, devant un public venu en nombre. Un constat a émergé : presque toutes les œuvres évoquées questionnent, d’une manière ou d’une autre, la place de l’individu face aux pouvoirs, aux oppressions et injonctions.

Le film estonien que nous avons choisi de primer, Take it or leave it de Liina Trishkina-Vanhatalo, conjugue à cette dimension politique - au sens large - une forme de tendresse, de bienveillance assez renversante qui le distingue. Et en fait, du même coup, le miroir fidèle du Arras Film Festival. »

Archives