Présentation

A l’occasion de la 31ème édition du festival Cinélatino, Rencontres de Toulouse (22 au 31 mars 2019), trois membres du Syndicat forme un jury pour attribuer le Prix SFCC de la Critique Française à un premier film de la sélection. Ce prix permet de mettre l’accent sur les nouveaux talents que le festival révèle chaque année.

La délibération de ce jury a lieu en public afin que tous les festivaliers puissent y assister. Une façon ludique de mettre en lumière ce qu'est le métier de critique.

L’Association Rencontres Cinémas d’Amérique Latione de Toulouse (ARCALT) donne à voir le continent cinématographique latino-americain.

Pour cette nouvelle édition, le festival a pris soin de concevoir un programme plus exubérant qu’à l’ordinaire. Une exposition à la Cinémathèque, à l’ABC et au Cratère retracera ces trente années de cinéma latino-américain à Toulouse, dans la métropole et en Occitanie. Les oeuvres de la grande actrice chilienne Paulina García, qui sera présente durant tout le festival, seront mises à l’honneur, ainsi que plusieurs autres femmes de cinéma du Chili, célébrées dans la section Chilenas.

http://www.cinelatino.com.fr

Jury

Pierre-Simon Gutman

Perrine Quennesson

Grégory Marouzé

Prix

Le Prix de la Critique a été décerné à :

MIRIAM MIENTE 
de Natalia Cabral et Oriol Estrada
République Dominicaine
Durée : 90'
Production : Faula Films

Miriam attend anxieusement la grande fête de ses 15 ans qui symbolise son passage à la vie adulte. Tout en organisant l’événement dans les moindres détails, sa famille attend qu’elle leur présente son amoureux, un certain Jean-Louis qu'elle a rencontré en ligne et qui doit être son cavalier pour le bal. Quelques jours avant, Miriam organise une rencontre physique mais lorsqu’elle l’aperçoit, elle se rend compte qu’il n’est pas tout à fait comme elle l’imaginait. Dès lors, elle va s’enfoncer dans une série de mensonges inextricables pour protéger son secret. Porté par une jeune actrice talentueuse (Dulce Rodríguez), le film est une chronique intime sur l’adolescence, une critique féroce de la société, un récit sur les classes sociales dans les Caraïbes, dans un style proche du documentaire. 

Miriam_miente

Quelques mots de Perrine Quennesson, membre du jury SFCC : 

"Cinélatino 2019 : Cette 31e édition du Festival dédié aux cinémas d’Amérique Latine fut pour moi l’occasion de faire ma première expérience, à la fois enrichissante, amusante et sous le soleil, en tant que jurée au Syndicat de la Critique.

Avec mes collègues Grégory Marouzé et Pierre-Simon Gutman, nous avons pu découvrir 12 premiers et seconds films qui, s’ils étaient tous sur des thématiques franchement peu réjouissantes, se sont avérés franchement différents et intrigants. Six ont particulièrement attiré notre attention et ont été discutés à l’occasion de la délibération en public : Luciernagas de Bani Khoshnoudi, La Camarista de Lila Avilés, Los Tiburones de Fabian Arenillas et Valeria Lois, Miriam Miente de Natalia Cabral et Oriol Estrada, Temblores de Jayro Bustamente et Las Niñas Bien d’Alejandra Marquez Abella. Très rapidement, un « duel » s’est imposé dans nos esprits entre la mise en scène exemplaire de La Camarista et le culot de Miriam Miente. C’est finalement ce dernier qui l’a emporté à l’unanimité. Un choix qui nous a paru incontestable autant pour les qualités artistiques évidentes de l’œuvre que pour son aplomb à détourner le teen-movie pour en faire, un film sur l’adolescence certes, mais également un vrai long métrage critique et acerbe sur la société dominicaine. Ils nous a, littéralement, décroché la mâchoire. Nous avons hâte désormais de découvrir la prochaine œuvre de ce duo de réalisateurs particulièrement prometteur." 

Archives